• Simone

     

    Simone

     

    «Mon prénom ?... Ils se sont trompés : c'était Alain.»

     

    Si­mone a 44 ans, une bonne tête, la voix dure seulement lorsqu'elle parle d'elle-même. Son sexe d'homme est pour elle «un détail qui n'a jamais servi».

     

    C'est un travesti (elle préfère dire «transsexuel», même si elle n'est pas opérée «travesti» est trop proche de «déguisé») depuis l'âge de 15 ans.

     

    Et prostituée... parce qu'il n'y a pas eu d'autre choix. «La société n'a rien pré­paré pour nous ; nous sommes moins considérés que des chiens», dit Simone lucide­ment.

     

    On l'écoute en retenant son souffle, et l'on plonge avec elle dans l'abîme sans fond de sa tristesse.

     

    Il y a des silences, des images qui parlent, les im­passes du dégoût de soi ;

    Mireille Dumas, doucement, tire les fils de la vie. Elle filme les visages avec autant de bonté que ses questions sont précises. La bonté, ici, n'est pas de gommer le misé­rable. La réalité de Simone c'est aussi cette allée du bois de Boulogne.

    La réalisatrice n'élude aucune question. Sans fausse pudeur, elle sait faire parler ses inter­locutrices de ces corps qui les encombrent tant. On pourrait sans relâche disserter sur ce film, analyser pourquoi il est si juste, pourquoi il filme la réalité sans céder une seconde au voyeurisme, com­ment il respecte, comment il redonne des dignités que l'on croyait perdues.

     Mesurons plu­tôt ses effets : rarement té­moignage aura mieux décrit la solitude ; rarement il aura au­tant forcé le regard à changer.

    Catherine Portevin

    ------------------------------------------------------

    La tolérance est difficile. Le regard des autres est terrible. Chacun fait ce qu’il peut. Mais le doigt pointé et pointu de notre société ouvre une plaie qui n’en finit pas de suppurer et qui, comme le dit Simone, ne cicatrise jamais…

     Cette vidéo de Mireille Dumas date de Novembre 1992. J'en ai extrait les passages les plus émouvants

     Julien

    ----------------------------------

     

     
     

     

     
     
     

     

     

     

     
     

     

     

     

     
     

     

     
     

     

     
     

     

     
     
     
    ----------------------------------------------------

     

     

     

     

     

     

    « Et si l'imaginaire c'était le paradisJean Bertrand PONTALIS »

  • Commentaires

    1
    florence
    Lundi 19 Août 2013 à 09:54
    Je trouve que simone a enormement de courage...Elle m a l air extremement sympathique et j aurai aime devenir son amie si elle avait bien voulu.Ce que je ne comprends pas c est que sa famille la rejette au lieu de l aider ...Elle est femme dans sa tete et dans son coeur.Une belle vie gachee a cause d une histoire de chromosomes...Et c est le cas pour tous les transexuels comme elle.Je trouve dommage qu on la laisse a l ecart,isolee,ou regardee comme une bete de foire...Elle n a pas viole,elle n a pas tue...Ce sont les violeurs ou les assassins que l ont devrait mettre a l asile!!!!!!
      • Julien Daumange Profil de Julien Daumange
        Lundi 19 Août 2013 à 12:25
        Ta compassion est tout a fait justifiée Florence... Merci de ta visite. Julien
    2
    eugene 65
    Mercredi 19 Février 2014 à 21:09
    bonsoir julien pourrais tu me dire quelle est le titre de la chanson d'amanda lear quand elle chante dans l'extrait du documentaire ca commence par ; tu n'est qun chat de poussiere ect...merci bcp
      • Julien Daumange Profil de Julien Daumange
        Mercredi 19 Février 2014 à 22:32
        Désolé, j'ai regardé sur le net, je n'ai rien trouvé... Merci de ta visite Amicalement Julien
    3
    Nath
    Samedi 21 Juin 2014 à 01:26
    Je n'ai jamais oublié ce témoignage et grâce à vous Julien je l'ai revisionné avec autant d'émotions que la première fois, Simone est touchante, pleine d'amour pour les autres elle aurait bien mérité que l'on lui rende. Merci à vous! Nathalie
    4
    emotion
    Dimanche 1er Mars 2015 à 00:45
    1992...2015...je n' ai jamais oublié Simone si touchante , si emouvante...et ce soir ,dans the voice sur tf1 la chanso de charles aznavour : je suis un homme ...oh comme ils disent...me pousse à faire des recherches sur mon ipad ....j ' ai 72 ans et suis encore emue en repensant à Simone ....elle atrouvé la paix ...dans un monde meilleur , je suis sure,...
      • bleu
        Samedi 7 Janvier 2017 à 00:36

        Bonjour, savez-vous où est-ce que Simone à été enterrée?.

         

        Cordialement.

    5
    emotion
    Dimanche 1er Mars 2015 à 00:46
    1992...2015...je n' ai jamais oublié Simone si touchante , si emouvante...et ce soir ,dans the voice sur tf1 la chanso de charles aznavour : je suis un homme ...oh comme ils disent...me pousse à faire des recherches sur mon ipad ....j ' ai 72 ans et suis encore emue en repensant à Simone ....elle atrouvé la paix ...dans un monde meilleur , je suis sure,...
      • Julien Daumange Profil de Julien Daumange
        Dimanche 1er Mars 2015 à 10:01
        Oui, cette émission de Mireille Dumas fut un grand moment d'émotion salué unanimement par ceux qui l'ont vue. Merci de ton passage. A bientôt j'espère.
      • Bleu
        Dimanche 4 Septembre 2016 à 23:17

        Bonjour, Simone nous a t'elle quitté?.

        Cordialement.

    6
    elle ella
    Mercredi 21 Août 2019 à 14:20
    Bonjour, merci Bonjour et merci pour cet article. Simone (Alain Le Pen de son vrai nom) repose au colombarium du Père-Lachaise. Elle est décédée à l'hôpital de son secteur montmartrois. On peut se souvenir d'elle en se rappelant aussi du jour de sa naissance le 23/04/47 à Vitry-sur-Seine. Elle aimait le quartier des Abbesses : café St-Jean, Brasserie Bruant et Dimey, et la Chapelle Ste-Rita !
      • florence
        Lundi 10 Février 2020 à 15:22

        Ca faisait un moment que je pensais à Simone que j'avais découverte lors de l'émission de Mireille Dumas. Et en feuilletant un livre de photos  'Place Blanche' du photographe Christer Stromholm, je me suis demandée ce qu'elle était devenue. Et voilà,

        je vous lis, elle a quitté cette vie. Elle reste présente dans mes pensées.  

      • Dupainetdesrolls
        Mardi 19 Janvier à 19:43
        En quelle année est-elle décédée ?
    7
    elle ella
    Mercredi 26 Février 2020 à 09:05

    Bonjour Florence,bonjour à tous,

    Avec plaisir, Je découvre que cela vous a été utile et soulageant de savoir ce qu'était devenue Simone. Elle apparaît dans le livre que vous citez? si vous pouviez m'en scanner la partie la concernant, s'il y en a une. Nous pourrions aussi échanger davantage sur notre amie Simone. Merci à vous et une très belle journée sous le soleil, Elle (l.lescoat@yahoo.fr)

    8
    elle ella
    Lundi 13 Avril 2020 à 14:39

    Bonjour, Je me permets de vous laisser un lien du portrait que j'ai fait en mémoire de simone. Bonne journée en ce mois d'avril qui fut celui de son décès et de sa naissance.

    http://www.atelier-art-session.com/2019/09/voyez-je-suis-un-ange-portrait-de-simone.html

    9
    Dupainetdesrolls
    Mardi 19 Janvier à 19:42
    En quelle année est-elle décédée ?
      • Laetitia
        Mercredi 20 Janvier à 09:17

        Bonjour ! Simone est décédée le 4 avril  2003 à l'hôpital Lariboisière (adresse postale sur l'acte de décès de l'hôpital) à Paris et née le 23 avril 1949 à Paris dans le 13e. Je pense faire une journée hommage à Simone le DIMANCHE de Pâques 4 AVRIL 2021 (itinéraire souvenir au Père-Lachaise, Montmartre, sa petite église). Vous pouvez déjà voir plusieurs photos d'elle dans mon article:

         http://www.atelier-art-session.com/2019/09/voyez-je-suis-un-ange-portrait-de-simone.html

         

        Laissez-moi votre e-mail si vous souhaitez être mis au courant des infos sur Simone ou participer à la journée-hommage.

    10
    Laetitia
    Jeudi 11 Novembre à 19:10
    Je viens de découvrir votre page hommage à Simone que j’ai découvert adolescent Et malgré ma transition je n’ai jamais cessé de penser à elle. À bientôt merci
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :