• Mes biens chers frères...

     

    En Chaire, en cette période de l'Avent...

    21/12/2008


    Mes biens chers frères,

    J'ai observé, qu'en règle générale, vous vous percevez trop souvent comme des victimes.

    Soit le sort ne vous a pas été favorable, soit vous avez été manipulés ou incompris...

    Rares sont ceux ou celles, parmi vous, qui reconnaissent humblement leur part de responsabilité dans ce qu'ils ont vécu.

    Trop souvent je vous entends dire que vous fûtes une marionnette innocente. (victime de...) et rarement acteur. (profitant de...).


    Je me demande alors, en vous écoutant, où vous pouviez bien vous trouver quand ça s'est passé ?

    Avez vous remarqué cela, vous aussi, mes frères ?

    Se prendre pour une victime, ne pensez vous pas que c'est fuir ? Se fuir ? Et donc, qu'après vous être lamentés, vous risquez de vous retrouver au bord du ruisseau, aussi démuni et couillon qu'avant ?

    Inévitablement prêts à refaire les mêmes erreurs ?

    ........................

    J'entendais cet aprés midi en confession, une personne qui, tout en n'osant pas se dédouaner complètement, attribuait à son conjoint l'essentiel de l'èchec de son mariage...

    Stop, mes frères !

    Qu'importent les torts du conjoint ? Et plus généralement les torts des autres ? Même s'ils sont réels et bien établis !

    Ils ne veulent pas les reconnaître ? C'est leur problème !

    Notre problème, à nous qui sommes rassemblés ici ce soir, ce sont nos erreurs, nos fautes, nos péchés, qu'il conviendrait peut être de répertorier aussi précisément que possible, ne pensez vous pas ?

    Les torts ne sont ils pas toujours, obligatoirement partagés ?

    Souvenez vous de la parabole de la paille et de la poutre.

    " Il est plus facile de voir la paille dans l'oeil de son voisin que la poutre au fond du nôtre"


    Faites la paix avec vous même ! Ne ressassez pas toujours les mêmes vieilles rancunes ! C'est tout ce qui doit vous importer et, je vous le dis, mes frères, c'est uniquement cela qui est important.

    Retrouver la paix, c'est perdre progressivement, par la réflexion et un juste regard sur soi, toute colère, toute aigreur, toute animosité.

    C'est retrouver l'innocence de l'enfant !

    Bien sûr, me répondrez vous, c'est plus facile à dire qu'à faire.

    Mais réfléchissez un peu. Vous n'avez de pouvoir que sur vous même. Vous ne pouvez agir que sur vos sentiments. Chacun dispose de ce pouvoir et chacun se doit de l'exercer.

    "Qui ne tente rien ne parvient à rien !"

    "Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer."

    Ces lieux communs, ces paroles rabachées tant de fois ont perdu de leur force aujourd'hui au point que plus personne ne les prend au sérieux. Mais elles n'en demeurent pas moins  remplies de sagesse. Les proverbes de nos grand- méres sont souvent les paroles du Christ. Il est temps de se les réapproprier.


    Méditez les, je vous en conjure, en cette semaine qui vit la naissance de notre seigneur Jésus Christ.

     N'a t-il pas donné l'exemple ?

    Bénissez vos ennemis et vos contradicteurs !

    Car en vérité, je vous le dis : Tous les conflits, tous les différents qui jalonneront votre vie vous seront profitables et utiles si vous cherchez à en tirer des leçons de vie.

    Ils vous permettront de vous remettre en question, et ainsi vous permettront  de mieux vous situer dans la création.

    Voila ce que je voulais vous dire, en cette période de fêtes où vos amis et vos proches vous entoureront.

    Amen !

    La paix soit avec vous.

    ---------------@-----------------

    « NicoleLe veilleur »

  • Commentaires

    1
    visiteur_starletteoa
    Vendredi 26 Décembre 2008 à 16:48
    Julien serait-il devenu moralisateur ?!!!!! Ce texte paraît si utopique ....mais si il reflétait la réalité, il serait vraiment rayonnant.....
    Aimez vous les uns les autres ...parole que chacun connaît mais que tout le monde met dans un coin bien caché dans son cerveau !
    L'Homme est ainsi fait , il est imbus de sa personne et ne sait pas reconnaitre ses torts ou presque jamais ....Même déjà enfant, l'esprit est déjà rebelle ! Combien de fois entend t-on , c'est pas moi, c'est lui ! quelle mentalité ! quelle hypocrisie !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :