• Rencontres

     

    La folie des sages


    "On refuse de croire aux bêtises des sages... Quelle atteinte aux droits de l'homme!"


    Friedrich Nietzsche

     

     
     

    Il est des aventures dans la vie ou l’expérience ne sert pas à grand-chose et ce n’est peut être pas une mauvaise chose ?

    Ainsi, une rencontre, c’est « quelque chose qui nous arrive » quelque chose « que l’on n’attendait pas ».

    Quelque chose donc, qui nous surprend. Qui va nous obliger à prendre position.

    Soit dans le sens d’un refus de poursuivre, soit dans la curiosité pour l’aventure à naître….

    Bien sûr, la rencontre amoureuse est l’exemple le plus significatif, mais n’importe quelle rencontre …« qui nous tombe dessus »… fait l’affaire.

    A quoi sert devant cet espace inconnu qui se présente, l’expérience acquise, la sagesse accumulée au fil des ans ?

    À quoi sert le savoir patiemment accumulé, lorsqu’on commence à fouler une terre vierge ?

    Que l’on ait 17ans, 40 ans, ou 60 ans, on devra se déterminer.  On s’interrogera sans doute davantage avec l’expérience acquise, mais il faudra toujours décider sans être parvenu à supprimer le doute concernant l’avenir.

    Jamais rien ne dit que le choix que l’on fera sera le bon.

    Refuser d'aller plus avant ? Car chat échaudé craint l’eau froide ? Si ça se trouve, on s’en mordra les doigts.

    Ou bien se laisser glisser à la curiosité, a l'envie, au désir ? Pour s’apercevoir plus tard que la belle promesse s’est transformée en eau de boudin….

    Donc, comme disait ce bon vieux Gabin dans la fameuse chanson de Jean Louis Dabadie: « Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS ! »

    Mais qu’importe, au fond ? Est-ce si important de prévoir ? La somme de nos aventures, refus ou passions, de nos hésitations, de nos tergiversations, de nos gamelles, de nos erreurs, tissera notre vécu.

    Chacun le sien, chaque vécu différent.

    Vécu qui nous rendra l'épiderme de plus en plus sensible, de plus en plus douloureux, ou de plus en plus dur, résistant et asséché, mais de toute façon pas plus avancés. Pas davantage à l’abri des surprises que nous réserve, à tout âge, la vie.

    Et c’est très bien ainsi.

    Peut être au fond que la véritable sagesse, c’est de finir par accepter que la folie nous gagne…

    Je vous laisse juge....


    ---------------------------------------------------

    « La valse des motsAmitié ? »

  • Commentaires

    1
    Lou foque
    Samedi 30 Octobre 2010 à 07:28
    Si la "folie" est "la conduite hors du contrôle de la raison" selon la définition "psycho-psychia", je crois que raisonnablement, nous sommes tous ses sujets...à un moment ou à un autre.. Juste par exemple quand on est pris d'une envie d'aimer... Sourires... Bon week-end
    2
    Julien Daumange Profil de Julien Daumange
    Samedi 30 Octobre 2010 à 15:26
    Absolument Anne... Entre folie et sagesse la frontière est si fine que je pense que les véritables sages lorgnent vers la folie et que souvent, les paroles des fous sont de sages paroles... Bisous et bon week end à toi aussi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :