• Nathalie et ses chats...


    Nathalie et ses chats<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Nathalie aime les chats.<o:p></o:p>

    Depuis très longtemps.

    C’est simple, elle ne souvient pas d’une maison sans eux.<o:p></o:p>

    Petite, déjà, elle avait très vite appris à les respecter, ne cherchant jamais, comme le font souvent les enfants, à taquiner le petit rouquin qui dormait sur son lit.<o:p></o:p>

    Complices ! Voila…. Entre ses chats et elle, se jouait chaque jour que Dieu fait, la mélodie du bonheur.   <o:p></o:p>

    Jusque là, rien que de très banal, me direz vous...<o:p></o:p>

    Oui, bien sûr, beaucoup d’humains aiment les chats…Beaucoup d'humains aussi ne les aiment pas et pas mal aussi s'en foutent complètement...<o:p></o:p>

    Mais, si on les aime, ce n'est jamais par hasard.<o:p></o:p>

    Si  Dieu a créé les chats afin que les humains ne soient pas trop frustrés de ne pas pouvoir caresser les tigres, il a tout de même donné à ses petites créatures les mêmes caractéristiques de comportement qu’à ses congénères plus imposants.<o:p></o:p>

    En premier lieu, il a souhaité que chez les félins, tout soit admirable... Leurs jeux, leur démarche, leurs étirements, leur sommeil...<o:p></o:p>

    Quand ils dorment, pas possible d’avoir l’air plus détendu !

    Même quand ils font pipi, ils trouvent le moyen d’être beaux.<o:p></o:p>

    Qui dit mieux ?<o:p></o:p>

    Et quand ils vous regardent,... alors…Passons…<o:p></o:p>

    Pour les apprécier, il faut donc posséder un goût certain de l’esthétique. <o:p></o:p>

    A trente quatre ans bientôt, mariée et mère de deux adolescentes espiègles et ravissantes, heureuse maîtresse bienfaitrice de 3 petits félins miniatures, Nathalie ne se lassait pas de s’amuser des jeux et des facéties de Minus, le jeune chaton, ou de contempler attendrie, le sommeil paisible et rassurant des deux aînés,  Diabolo et Fripouille.<o:p></o:p>

    Dans une pareille maison, comment ne pas se sentir heureux et  détendu….<o:p></o:p>

    Suffisait de voir Diabolo endormie, les yeux clos, la tête dans le prolongement du ventre, aplatie sur le dossier du canapé, les pattes écartées afin de mieux jouir de l’assise arrondie et confortable, pour savoir que c’était Nathalie qui était hébergée par ses chats, plutôt que l’inverse…<o:p></o:p>

    Et comment ne pas rire franchement des espaces minuscules et saugrenus que choisissait Minus pour accomplir ses galipettes, tandis que Fripouille, le gros matou assis comme un bouddha dans son pot de fleurs suivait des yeux, imperturbable et distant, les contorsions, ridicules selon lui, du chaton…<o:p></o:p>

    « Quelle famille ! » pensait Nathalie. « Comme ils sont beaux tous les trois et quelle chance j’ai de pouvoir profiter de leur présence !…. »<o:p></o:p>

    Bien sûr, les meubles, le dossier du canapé, les montants de portes n’étaient pas ravis de servir d’exutoires aux étirements griffus de la famille félidée, mais bon, ils subissaient avec discrétion et sans se plaindre.<o:p></o:p>

    Bien sûr, il n’était pas facile non plus de faire le ménage, mais Nathalie et ses filles privilégiaient la vie et les dégâts occasionnels qu’elle engendre à l’agencement rigoureux et froid d’une maison bien tenue mais forcément un peu glacée.<o:p></o:p>

    Si l’on porte un regard indifférent sur les chats, on ne les voit pas car ils vous ignorent. Mais si on les aime, et que l’on respecte profondément leur indépendance, on s’aperçoit alors qu’ils vous remercient et vous rendent votre affection, d’une manière certes discrète et pudique, mais d’autant plus attachante que vous pensez l’avoir méritée. <o:p></o:p>

    Nathalie savait cela.

    Elle savait par exemple que Fripouille observait beaucoup, sans en avoir l’air. Il avait beau ne laisser filtrer qu’un semblant de regard entre ses paupières mi closes, il savait le rendre pointu quand un intrus pénétrait dans son territoire, et Nathalie devinait ce que ressentait alors son flegmatique bouddha.<o:p></o:p>

    Elle avait appris à se fier au jugement de son cerbère. <o:p></o:p>

    L’approbation du vénérable se manifestait par la fermeture complète des paupières, le retour à la nonchalance et au recueillement, la désapprobation par un déménagement rapide vers un coin plus abrité.<o:p></o:p>

    Et le jugement de Fripouille rejoignait, la plupart du temps, le sien.<o:p></o:p>

    Minus, lui, était trop jeune. La plupart du temps, le chaton faisait le clown, comme tous les chatons, ou bien il tombait, comme une masse. Mais Nathalie pensait qu’il deviendrait futé et méfiant lui aussi, tout en conservant sans doute un côté espiègle <o:p></o:p>

    Diabolo demandait beaucoup d’attention. Toujours en demande de câlins, il lui fallait une présence. Nathalie s’en occupait beaucoup. Il est vrai que ses genoux demeurait l’endroit le plus confortable de la maison pour la petite minette chétive, encore jeune, qui ne ménageait pas, une fois confortablement installée, les ronronnements sonores et approbateurs.<o:p></o:p>

    Une vie banale ?...

    Peut être, pour certains...<o:p></o:p>

    Mais la véritable richesse n’est elle pas dans l’amour que l’on donne et qui vous revient en retour ? <o:p></o:p>

    En tout cas, moi, j’aime bien Nathalie et ses chats. <o:p></o:p>

    Elle m’a dit que la première fois que j’étais venu la voir, Fripouille, assis dans son pot de fleurs n’avait pas bougé, et ça, c’était quelque chose !.... <o:p></o:p>

    Bisous, Nathalie….


    ------------------------@--------------------------


    <o:p></o:p>

    « Délire amoureux n° 6Dans l'ombre de Cyrano... »

  • Commentaires

    1
    visiteur_urbain
    Mardi 19 Août 2008 à 10:17
    lolll c'est tout a fait ça nos chats sont exceptionnels dommage que les humains ne prennent pas exemple sur eux .bisous
    2
    visiteur_Taly86 &qu
    Mardi 19 Août 2008 à 11:19
    Hooooooo , que je suis touchée , c'est très beau et tellement vrai.....Merci pour ce magnifique texte . Bisous
    3
    visiteur_furious4
    Mardi 19 Août 2008 à 16:56
    ahhh qu'il doit être doux d'être un chat chez nathalie!!!!! et chez toi aussi julien la manière dont tu parles d'eux est tellement belle il est certains que tu les aime et qu'ils prennent une place importante dans ta vie !!!! alors de ma part j'envoie virtuellement de doux calins a leeloo et lilas que tu transmettras de ma part gros bizoussss julien et encore merci pour ce joli moment passé sur ton blog ......
    4
    visiteur_Mima /jumbo
    Samedi 30 Août 2008 à 22:25
    C'est vrai, t'as devine la nature des chats qui sont des etres parfaits, intelligents, nobles et avec un charme irresistible quand ils ressentent qu'on les aime! Si non, alors ils se referment avec dignite! Nathalie n'est pas la seule a leur pardonner etre les maitres de la maison - ils en sont les meilleurs proprietaires, lol!
    5
    visiteur_Crole37 &qu
    Lundi 1er Septembre 2008 à 14:34
    Bonjour, ça faisait très longtemps n'est ce pas??? J'ai entendu dire que tu avais créé une page pour Nathalie et ses chats, chose dont je suis très fière car Minus et Diabolo sont les bébés de mes minettes d'amour.... Et oui Nathalie et moi sommes amies dans la vie et je suis son fournisseur officiel de chats...LOL!!!!! Bisous et merci pour elle et pour eux....
    6
    visiteur_Edwige
    Dimanche 5 Octobre 2008 à 18:02
    ha bah ca alors..... nathalie et ses chats..... heuuuu c'est taly peut etre..... mais oui c'est ca..... whaaaaaaaa ;-) bizzz
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :