• Mon jardin sous la lune

     

    Mon jardin sous la lune

    On va souvent chercher très loin ce qui se trouve tout prés de nous.

    Mais n'est ce pas nécessaire ?

     Ce qui nous est le plus proche n’est il pas en fait le plus éloigné de notre compréhension ? 

    Comme la parabole de la paille et de la poutre, en quelque sorte…

    Comme s'il nous fallait absolument partir loin afin de pouvoir, au retour, savourer son chez soi...

    Ce qui nous entoure ne présente, au départ, aucun intérêt puisque nous savons qu'il sera toujours temps de s'y intéresser...plus tard.

    Par contre, ce qui est hors de notre portée, reste tentant car l'inaccessible représente notre part de rêve.

    Dés l'enfance, nous avons conscience de notre petitesse face à l'immensité du monde

    L’enfant se languit de grandir. Grandir ! Pour mieux embrasser le monde ?

     "Poète dit-on est celui qui rompt"

    N'as tu jamais fait l'expérience, en quittant quelqu'un, de mieux le voir, de mieux le comprendre, de mieux le connaître ?

    Ne dit on pas également que l'on mesure mieux ce que l'on a perdu ?

    Ce besoin de distance, de rupture, d’éloignement est il inscrit dans nos gênes, comme s'il nous  était interdit d'être sage, sans effort ?

    Comme s'il nous fallait mériter la sagesse ?

    ….Après un long voyage dans la lune, Julien est redescendu dans son jardin. Il s’est assis dans l’herbe, et il a commencé à écrire son premier roman. Il l’appellerait :

    « Mon jardin sous la lune »….... lol….

    -----------------------@----------------------------
    « C'était mieux avant...Qu'on se pende ici.... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :