• La leçon de musique

     

    La leçon de musique

     

     

    « Ce jeune homme joue trop fort…Pas étonnant que ses doigts se crispent… » pensait le professeur...

     

    - Vous savez Julien, ce piano ne vous a rien fait !…Pourquoi le brutaliser ainsi ? Je vous sens crispé …Il n’y a pas de raison… Caressez les touches…Essayez plus lentement... Écoutez vous ! Les doigts obéissent à la tête et non l’inverse…

    Julien s’interrompit.

     

    « C’est sûr ! » pensa t-il « Je ne m’entends pas jouer. Pourquoi suis-je crispé ?…Ce n’est pas un concert ! Il n’y a pas de public !... Rien que mon professeur… qui en a entendu d’autres, des fausses notes… Arrhg !!!!!!!!… »

     

    Il retira brusquement ses doigts du clavier et posa ses deux mains, poings fermés, sur ses genoux.

     

    - Vous le savez ce morceau, Julien. Je le vois bien ! Alors, du calme !…Du calme mon ami, du calme…Rien ne presse…doucement…

     

    « Gentil garçon, ce Julien pensait le professeur. Travailleur, discipliné, bon élève, mais quelque chose ne va pas chez lui… »

     

    Fatigué et écoeuré, Julien baissait les yeux… Oui, il le savait ce morceau…Alors pourquoi cette panique ?

     

    Sa leçon terminée, il sortit et ne revint pas.

     

    Un de plus ! Combien avait il eu de professeurs ?... Il ne les comptait plus. Tous très capables, très compétents, l’aimant bien, tous très…professionnels… Parlant patiemment technique, analyse du morceau, doigtés, nuances, exercices…

     

    Enseignant, comme on doit enseigner…

     

    Julien n’avait pourtant pas l’impression de progresser…  

     

    De nombreuses interruptions dans les leçons... Des périodes de silence aussi…Un mois, trois mois, sans piano… Puis reprise…. Retour devant le clavier,… intimidé…

    La musique allait et venait sans qu’il puisse la contrôler.

    Rien que des notes le plus souvent. Des sons…Presque du bruit !  Alors, colère…, lassitude,…

    Des années et des années, à tenter de combattre cette impuissance... Impossible de renoncer…Pourquoi ?

     

    « Pourquoi est ce qu’un enfant de huit ans progresse rapidement et normalement, alors que moi, Julien,  je peine sur mon clavier avec l’impression de faire n’importe quoi ? Oui, pourquoi ?…

     

    Ses professeurs pourtant, l’encourageaient…

     

    Quand il tentait de leur parler de ses difficultés, il avait l’impression d’être incompris. Ils lui répondaient qu’il progressait, qu’il fallait du temps, beaucoup de travail, qu’il travaillait bien, qu’il serait dommage d’arrêter…

     

    Il ne devait pas bien leur expliquer ses doutes… D’ailleurs, comment l’aurait il pu, puisqu’il ne comprenait pas lui-même ce qu’il ressentait.

     

    Julien persévéra donc, avec, comme on dit, des hauts et des bas. La musique continuant de jouer à cache-cache avec lui…

     

    Quand on cherche obstinément, on finit toujours par trouver.

    Et, en général, quand on trouve, on ne comprend pas pourquoi on a mis si longtemps à comprendre…

     

    Des années…, il avait fallu à Julien des années pour admettre que l’on ne peut pas se servir de la musique mais qu’au contraire c’est la musique que l’on doit servir !…

     

    Risible, ce constat aurait pu être amer…

     

    « Décidément, pensa t-il, c’est bien ce que je pensais depuis le début. Je ne suis pas doué. Des années de recherche, de frustration, pour découvrir….une évidence !…

     

    Bon ! Tant pis pour moi. Je suis lent à comprendre, mais c’est bon !  La belle affaire !... On ne peut pas conquérir la musique !... On ne peut rien conquérir du tout d’ailleurs. Pas même une montagne. Il faut tenir compte des prévisions météo, de l’équipement, de sa condition physique…

     

    La musique me veut disponible ? Ok !...Mais si la musique est femme, qu’elle sache bien elle aussi qu’il y a des jours ou, moi non plus, je ne suis pas disponible… !!!!! »

     

    ET Julien, tout seul dans son coin, éclata de rire…

     

    C’était si simple, Julien, si simple…

     

     

    ------------------@-------------------

     

    « Philippe GRIMBERT - Un secretJe te porte dans moi... »

  • Commentaires

    1
    visiteur_ta petite l
    Samedi 31 Mai 2008 à 15:23
    eh ben!!!! jour de colère?, tu as aussi le droit de ne pas tout gérer, tout connaitre petit Julien!!!, le temps c'est pas ce que tu m'as appris?, se laisser le temps?, tu devrais te le laisser, ça fait du bien, je peux maintenant te l'assurer...quel repos à l'esprit alors!

    Et pour moi, même si tu n'es pas disponible, dans mon coeur, tu es, et ça, ça n'a pas de prix...lol
    bisous à toi petit Julien et ne t'en fais pas, la musique reviendra à toi, elle ne t'abandonnera pas...tu l'aimes tant...

    ta petite louve
    2
    visiteur_starletteoh
    Mardi 21 Octobre 2008 à 21:32
    eh oui il y a des jours avec et d'autres sans ! Il y a des moments oû tout est limpide et d'autres plus difficiles ! c'est la vie avec ses aléas !

    Le stress, la fatigue font partie de nos faiblesses mais quelle richesse quand ils disparaissent !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :