• L'oeuvre d'art

     

     

    L’œuvre d’art

     

     
     

    Éternellement ensemble et pourtant pour toujours, séparés.


    Pendant la journée, elle se transforme en faucon, et la nuit il devient un loup.


    Ils se croisent à l’aube et au crépuscule sans pouvoir se parler.


    Isabeau d’Anjou et Etienne de Navarre, victimes de la jalousie de l’évêque d’Aquila qui leur a lancé ce sort, ne pourront à aucun moment du jour ou de la nuit se retrouver ensemble sous leur forme humaine.  Sauf à la toute fin, bien sûr….


    ……………………………………………….


    Ce film de 1984, « Ladyhawke, la femme de la nuit » de Richard Donner interprété par Rutger Hauer et  Michelle Pfeiffer m’a fait penser qu’entre l’artiste et son œuvre, existait un peu la même « malédiction »…. qui finit bien ?


    Dés qu’un tableau, un livre ou une musique est achevé il prend son envol et commence à vivre sa propre vie, complètement déconnecté du moule dans lequel il a été conçu.


    Comme l’enfant qui naît et qui n’appartient plus désormais à personne.


    Mais contrairement à l’enfant qui ne dépendra que de lui-même suivant la façon dont il se  pensera, l’œuvre d’art n’aura jamais, par elle-même, de valeur intrinsèque, immuable.


    Si elle conservera toujours en son sein, les émotions qui sont à l’origine de sa naissance, celles-ci se dissolvent,  changent de couleurs et de forme, évoluent, se transforment en tout autre chose, selon la fantaisie et la personnalité du lecteur ou de l’auditeur qui s’en empare.


    Elle est donc, chaque fois « ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre » pour reprendre le vers célèbre de Verlaine.


    Elle se glisse dans le lit de celui qui l’a choisie, qui l’aime et la chérit, se pliant pour le remercier à tous ses caprices, désirant ce qu’il désire, devenant sa compagne pour de longues minutes, de longues heures, de longues semaines, et parfois, pour la vie.



    -----------------@------------------



    « Marine 2 De retour avec Mireille, dans l'Altheiros...DINO BUZZATI - Le petit Ballon »

  • Commentaires

    1
    Boul2gomme
    Mercredi 9 Juin 2010 à 19:43
    Une légende que j'adore ........vu et revu je ne sais combien de fois le film et comme une enfant je suis toujours aussi émue et fascinée en le regardant ..la légende de Ladyhawke
    2
    Julien Daumange Profil de Julien Daumange
    Mercredi 9 Juin 2010 à 23:45
    Moi aussi, j'ai aimé ce film...Et les acteurs sont beaux en plus... lol
    3
    areta
    Samedi 12 Juin 2010 à 15:44
    moi aussi ,j'ai adore ladyhawk mais j'avoue ne pas l'avoir autant vu que toi.^^c'est toujours formidable que de pouvoir se dire qu'on a de la chance en voyant souffrir des personnages dans un film.quelque part ca a quelque chose de rassurant.bizzare,non?comme j'ai adore dans un tout autre genre,la ligne verte pour la facon tres humaine de donner la possibilite de voir des tueurs en serie ,sortes de monstres ,dans leur quotidien ,sous un aspect presque tendre.avec une merveilleuse victime de la communaute, pour cause de difference en avant....passe une bonne journee .bizzz
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :