• L'absence...

     
    Forget me not 2c

     

    <o:p></o:p>

    Aujourd’hui, 31 Mars 2008, Blanchette, ma petite bohémienne, a rejoint le paradis des chats.

    <o:p></o:p>Elle est partie dans la nuit, discrètement...

    <o:p></o:p>Si maigre, si fatiguée, si seule ! Couchée dans sa laine, prés du radiateur, ces derniers jours, je n’osais plus la caresser. J’avais peur de la casser. Je la regardais, roulée en boule, silencieuse…

    <o:p></o:p>De temps en temps elle levait la tête. Elle ne me voyait plus. Petite boule de poils…

    <o:p></o:p>Elle si forte, si courageuse, si vaillante !

    <o:p></o:p>Elle qui a défendu si souvent sa vie.

    <o:p></o:p>Elle qui m’a adopté…

    <o:p></o:p>Au début, m’observant de loin…

    <o:p></o:p>Un jour, elle s’est approchée.. Elle n’est plus jamais repartie.

    <o:p></o:p>Sauf ce soir, pour ne pas déranger… Elle s'est levée sans doute péniblement en mon absence pour se diriger vers un coin de verdure, à l’abri des regards. Elle a dû se coucher là, et attendre…

    <o:p></o:p>Je l'ai cherchée partout. Puis je l’ai attendue longtemps. Je me suis couché tard.

    Ne parvenant pas à trouver le sommeil, j’ai écrit ce petit texte pour rester prés de ma gentille Blanchette, en pensée.

    <o:p></o:p>Ma petite chatte vagabonde…

    <o:p></o:p>----------------------------------------

    <o:p></o:p>Je te regarde avancer, tout là haut.

    <o:p></o:p>Tu marches sur le grand tapis bleu qui conduit à un nuage blanc. Ton nuage, celui qui t’attend, depuis toujours.

    <o:p></o:p>Ils sont des milliers qui te suivent en silence, dans ce coin de ciel, jusqu’au terme de leur voyage, vers la paix.

    <o:p></o:p>Long cortége de chats multicolores. Tous si calmes, si dignes, si majestueux.

    <o:p></o:p>Je ne vois que toi, bien sûr, ma bohémienne, dans cette longue file…

    <o:p></o:p>Toi et son regard pointu.

    <o:p></o:p>Toi et sa démarche nonchalante.

    <o:p></o:p>Parée de ton beau pelage soyeux,

    <o:p></o:p>Si fine,

    <o:p></o:p>Si élancée…

    …………………..…………………..

    <o:p> </o:p>

    <o:p></o:p>Mais ma vision se brouille…. Je ne te distingue plus.

    <o:p> </o:p>Je te cherche.

    <o:p> </o:p>Je me hisse sur la pointe des pieds…

    <o:p> </o:p>Je te retrouve !

    <o:p> </o:p>Encore quelques secondes…Tu te retourne,

    <o:p></o:p>tu me fait un clin d’œil !...

    <o:p></o:p>

     

    Va ma douce compagne

    Tu seras heureuse...

    Au paradis des chats !…

     

    --------@----------

    <o:p></o:p>

    « CHIKOU - Chapitre XUn an ! Déjà... »

  • Commentaires

    1
    visiteur_furious4
    Mercredi 2 Avril 2008 à 09:34
    je n'ai pu empêcher mes yeux de s'embués en lisant ce petit texte dédié à ta bohémienne !! Elle sera surement très heureuse là haut et puis je suis sure que de temps en temps elle ne pourras s'empêcher de veiller sur toi !!! je t'embrasse
    2
    visiteur_peggy70
    Mardi 22 Avril 2008 à 11:04
    tres emouvant les larmes me montent j ai ressenti la meme chose en perdant mon chat Neige que j avais aupres de moi depuis 8 ans .Bisous
    3
    visiteur_magyc
    Dimanche 18 Mai 2008 à 20:21
    un gros bisous à toi ici ju'... à tres vite...
    4
    visiteur_Lilou
    Jeudi 18 Septembre 2008 à 16:20
    Roulée en boule, elle somnole ma louve, ma passionnée, ses yeux qui hier brillaient de malice, d'intelligence, d'amour ont perdu leur éclat.
    Elle n'arrive plus à me suivre dans mes promenades, à courir après les papillons, à tenter d'attraper les petites plumes de neige, elle est si fatiguée ma petite fugueuse, car pour une chienne elle est très indépendante, elle aime partir à l'aventure, je laisse faire, c'est un accord tacite entre nous, elle revient toujours.
    Elle bouge dans son sommeil, rêves tu encore d'escapades, de pitreries..... Ce n'est pas un soupir que j'entends même si tu essaies de l'étouffer peut être...
    Je me suis promis de ne pas te laisser souffrir, je te respecte trop ma loyale amie.
    Non elle n'est pas partie, elle s'est juste absentée, elle parcourt le paradis des chiens depuis 7 ans, bon voyage ma fière princesse. Je ne t'oublie pas.
    5
    visiteur_Natacha
    Samedi 15 Novembre 2008 à 17:07
    Au début, les larmes affleurent aux paupières, puis, au dernier paragraphe, le sourire reprend vigueur. Ta bohémienne t'a quitté, mais pour un Monde moins cruel, surement. Bisous Julien. Je dois y aller, mais je reviendrais vite. Merci
    6
    visiteur_starletteoh
    Jeudi 18 Décembre 2008 à 23:58
    Shopenhauer écrivait : " Chaque journée est une petite vie, chaque réveil et chaque lever une petite naissance, chaque frais matin une petite jeunesse, et chaque coucher avec sa nuit de sommeil une petite mort ".
    Ta Blanchette a traversé tous ces passages et désormais a rejoint le paradis ! Longue vie pour elle là -bas ! Qu'elle repose en paix !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :