• Jeux de pouvoir...

     

    Jeux de pouvoir.
     
     
     

     

     

    Dans son dernier article, un ami internaute a eu le mérite de dresser un constat accablant concernant les dérives de nos sociétés dites évoluées.

    http://fr.netlog.com/patchfr/blog/blogid=3865868

    Un de plus me direz vous, mais à mon avis, il n’y en aura jamais assez…Si l’on espère encore pouvoir un jour inverser la tendance, il faut multiplier les occasions de faire entendre les voix discordantes aux discours lénifiants.

    Je ne pense pas davantage que mon ami qu’il soit possible de revenir en arrière, mais je ne me résigne pas pour autant à faire « l’aquoiboniste » et j’ai donc décidé d’ajouter mon grain de sel à l’article excellent que vous trouverez à l’adresse ci-dessus, sur son blog.

    Je lui répondrai donc ici après l’avoir prévenu de cette publication.

     

    …………………………………………………………………………………………..

     

    Joli travail de compilation.

    Le constat est accablant, c'est sûr. Toutes les personnes qui pensent encore par elles mêmes, sans attendre que la télévision leur dise ce qu'il faut en penser, ne peuvent qu'approuver la grande majorité des constats que tu dresses.

    Bien sûr il est  utopique d'envisager un retour en arrière. Néanmoins nous pouvons en tirer les conséquences pour nous mêmes, à savoir ne pas être dupes de ce que l'on nous dit ou de ce que l’on nous fait.


    Si dans une dictature on te baise sans te demander ton avis, en démocratie on te demande ton avis avant de le faire. Ce qui est certes plus subtil et qui endort pas mal de personnes, mais qui revient au même.


    Quand les petites gens s'aperçoivent du traitement que les nantis leur réservent, ils  se révoltent, mais si elles pouvaient imaginer tout ce qui les attend encore, elles se suicideraient.


    On fait tout aujourd’hui pour que les gens n’aient plus le temps de réfléchir, de penser. Ce qui n’est pas nouveau. De tous temps les hommes de pouvoir ont misé sur l’ignorance pour asseoir leur autorité. Qu’il s’agisse des monarques, des hommes d’Eglise ou des dictateurs.


    Brûler les livres ou priver le peuple d’accès à la connaissance fut toujours la première règle à suivre pour régner en paix.


    Aujourd’hui cependant, la démarche des dirigeants de nos sociétés évoluées (gouvernants, patrons…) est, une fois encore, plus subtile. La connaissance est à la portée de tout un chacun, mais de plus en plus rares sont ceux qui ont le temps ou la possibilité d’en profiter. S’informer vraiment en choisissant ses sources demande du temps. Et c’est le temps qui manque. En accélérant sans cesse les besoins, en pressant les gens comme des citrons de tous les côtés, en misant de plus en plus sur la rentabilité, on prive le petit peuple du temps nécessaire à la réflexion et ainsi on a les mains libres pour les manipuler.


    De même, la communication n’a jamais été aussi développée, mais si un défaut de communication est néfaste, un excès de communication l’est tout autant. Là aussi, un tri doit être fait, une réflexion doit être menée ce qui n’est pas le cas, par manque de temps…


    Nos ancêtres avaient davantage de temps mais ils étaient maintenus en esclavage par un petit nombre de possédants. Aujourd’hui ces mêmes dirigeants de nos sociétés évolués et démocratiques nous ont donnés la possibilité de faire ce que bon nous semble, d’aller et venir à notre guise, de réfléchir et de nous instruire sans aucune restriction mais ils  font tout pour que nous n’ayons plus le temps de le faire….


    Autrement dit, les moyens changent mais le but reste le même. Asseoir les privilèges d’une minorité au détriment de la majorité…



    --------------------------@--------------------------------


    « L'arbre veilleur...Marine 2 De retour avec Mireille, dans l'Altheiros... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :