• Ecriture et Littérature

     

    Ecriture
     
     
     
    Écriture et littérature

     

    ------------------------------------------

     

    Il y a l'écriture, et puis il y a la littérature.

    Il y a ceux qui écrivent, et il y a ceux qui racontent.

    L’essentiel et l'accessoire,  l'indispensable et le superflu.

     

    **************************************

    Quand on plonge dans l’écriture, on en ressort changé. On éprouve trés fortement le sentiment que, même si l'on a pas tout compris, là se trouve l’essentiel, le fondamental.

    Jaque Derrida évoquait entre les deux, une "différAnce " (avec un "a" à la place du "e" )

    Fréquenter les écrivains c'est s'embarquer pour une croisière en haute mer. Ça secoue souvent ! C'est un voyage enrichissant mais périlleux, difficile, éprouvant, qui en rebute beaucoup car la sensation de danger reste omniprésente, page aprés page.

    Les personnes fragiles qui se laissent embarquer, perdent rapidement pied et remontent trés vite à la surface, retrouvant une littérature de bord de plage, apaisante et sans risque véritable.

     

    La littérature, c'est une promenade entre personnes de bonne compagnie. Souvent trés agréable, plaisante, mais qui ne laisse pas de souvenirs durables.

    Alors que l’écriture nous construit, élabore notre squelette, rafermit nos muscles.

     

    La littérature reste dans l'anecdote, et même si celle ci parfois s'aventure sous la surface, cela reste toujours sans danger.

    La littérature caresse l'épiderme, l'écriture secoue l'estomac.

    L'écriture bouleverse, la littérature émeut.

     

    ***************************

     

    Il faut des deux pour faire un monde, et je ne voyage plus aujourd'hui qu'en littérature. Littérature que j'ai longtemps considéré, je l'avoue de façon méprisante, comme un art "mineur" mais cela, c'etait il y a longtemps, pendant l'intransigeance de la jeunesse...

     

    Aujourd'hui, je ne ressens plus le besoin de me risquer en haute mer, et j'apprécie la douceur des plages et du sable fin.

     

    Vous avez compris néanmoins, je pense, ou demeure ma préférAnce...

     

     

    ------------------------------------------------------------------

    « Ah ! les aphorismes ....Premiers pas... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :