• Divorce

      <o:p></o:p>

    Divorce.

    <o:p> </o:p>

    Je me sentais bien seul...

    <o:p></o:p>Et puis, soudain

    Toc ! Toc !

    <o:p></o:p>Qui cela peut il bien être ?

    <o:p></o:p>Je me lève, j'ouvre la porte, brusquement requinqué.

    <o:p></o:p>Apparaît alors devant mes yeux ébahis, devine qui ?

    <o:p></o:p>TOI !

    <o:p></o:p>Merci, oh ! Merci ma chérie d'être enfin revenue, d'avoir pensé à moi, d'être à nouveau ici, chez nous.

    <o:p></o:p>Ma petite pervenche est enfin de retour !

    <o:p></o:p>Je n'ai pas oublié tu sais...

    <o:p></o:p>J'étais dans le noir...

    <o:p></o:p>J'allume les lumières... Je t'invite à entrer.

    <o:p></o:p>Viens, approche ! Asseyons nous un moment.

    <o:p></o:p>Pour toi, ce soir, j'allumerai le feu dans la grande cheminée.

    <o:p></o:p>Nous resterons assis à regarder les flammes...

    <o:p></o:p>Comme avant. Tu te souviens ?

    <o:p></o:p>Le silence sera notre complice, comme avant.

    <o:p></o:p>Comme avant...

    <o:p></o:p>Te souviens tu des premiers jours d'automne, quand les jours raccourcissaient, quand les platanes de l'allée perdaient leurs feuilles, que le froid s'insinuait perfidement dans les murs ?

    <o:p></o:p>Quand nous lisions, le soir, prés du feu, allongés sur le grand canapé, ta tête posée sur ma poitrine et tes longs cheveux noirs déroulés dans mon cou ?

    <o:p></o:p>Te souviens tu de ces sourires intermittents, de ces regards furtifs, à chaque fois que tu tournais la page, soulignant à l'envi le bonheur d'être ensemble…

    <o:p></o:p>Mais je ne savais pas, alors, que tu rêvais d'ailleurs.

    Combien de fois ai-je repensé depuis, assis à cette même place, seul, le soir, devant le foyer éteint, sombre et froid, à ce bonheur paisible, que je pensais éternel…

    Pourquoi n'ai-je pas su comprendre ?

    Comprendre que tu t'ennuyais, que je t'avais perdu.

    Mais ce soir, tu es là ! Et je ne sais que dire...

    Les mots me manquent, ils m’ont toujours manqué...

    Dis, es tu revenue...pour ne plus repartir ?

    Ne reste pas ainsi. Tu ne veux pas entrer ?

    Tu me tends des papiers, une enveloppe grise...

    <o:p></o:p>Tu m'embrasses, dans tes yeux, une ombre, un sourire un peu triste, mais bien déterminé.

    <o:p></o:p>Je referme doucement la porte, et j'éteins la lumière…

    <o:p></o:p>Adieu, mon amour….

    Merci à toi, mon ange, d'être passé, ce soir...

     

    --------------------@-------------------------

    « En naviguant sur le net...Ils courent…mais après quoi ? »

  • Commentaires

    1
    visiteur_moqueuse76
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 12:53
    triste mais beau a la fois
    2
    visiteur_bedebede17
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 15:15
    c'est tout simplement magnifique et tellement vrai!! BRAVO
    3
    visiteur_lilou
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 15:36
    Mélancolique, nostalgique, comme un parfum d'inachevé et tellement de délicatesse pour le dire.
    L'arc en ciel a perdu ses couleurs ? le temps est à la pluie mais la pluie est purificatrice. Le soleil reviendra, il revient toujours pour qui sait regarder. L'homme peut difficilement vivre sans amour, quelque part dans cette galaxie, chacun peut rencontrer son âme soeur.

    Bisous Julien.
    4
    visiteur_mylena54
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 16:06
    voila je viens d'avoir ton fax sur megalo et je viens tout de suite lire ta derniere merveille même si celle ci est triste . mais je me souviens pas d'avoir vecu autant de jolies choses en ta charmante compagnie ... bisou
    5
    visiteur_Nathounette
    Jeudi 9 Octobre 2008 à 18:20
    Après une journée de travail bien remplie, un peu de douceur et de beauté...
    Tout simplement magnifique, en lisant ces lignes je peux voir les images...
    Très triste aussi, mais c'est ça aussi la vie.
    6
    MENEGMJFICTIONS
    Mardi 3 Mars 2009 à 18:43
    Sans rancoeur, ni colère, rien que la tendresse mélancolique d'une séparation idéale.
    Bien cordialement
    7
    Labelscrap
    Samedi 4 Avril 2009 à 03:38
    Cela pourrait ?e une nouvelle aussi.... non?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :