• Délire amoureux n° 7

     

     
     

    Délire amoureux n°7

     

    Le souffle d'une brise légère, qui vient caresser les joues rouges des filles....


    Hummmmmmmmm… c'est ce que j'aimerai être, s'il m'était donné la possibilité de faire un voeu...


    Ou bien encore, pouvoir poser de temps à autre, un baiser d'amoureux éperdu, sur les lèvres incarnat de ces jolies passantes, pimpantes et pleines de vie, entrevues quelques instants trop courts, ces jours de spleen morose, sous les tilleuls de la promenade, au cours de mes longues marches vespérales dans la ville assoupie,....


    Mais... en lieu et place de ce rêve douillet, de cette bulle colorée de rêves savonneux et fragiles, je récite en marchant, ces vers d'Apollinaire qui fleurent bon l'automne de la vie... 

    "Passent les jours et passent les semaines, ni temps passé ni nos amours reviennent, sous le pont Mirabeau, coule, la Seine..." 

    Bonne journée...


    -----------------@------------------

    « La provocationDélire amoureux n° 8 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :