• Alex et Alexandre...

     

     

     

     

    Entre les deux mon cœur balance…..

     

     

    ….Ou Alex et Alexandre

     

     

    Ne tenant pas en place, Alex aime bien virevolter, décoller, s’envoler par delà les nuages et planer dans l'espace. Saluer les hirondelles en passant, tenter de suivre, le plus longtemps possible, les aigles ou les albatros qui, grâce à leur envergure monumentale, ont la chance de pouvoir côtoyer les anges.


    Il se rend bien compte, Alex, que ses ailes sont en carton, qu'elles se déchirent souvent, et que les nombreuses chutes, prévisibles, sont inévitables. Mais tant pis. Plutôt prendre son envol, ne serait ce que quelques minutes par jour, et retomber à plat, que ramper, les yeux baissés, en geignant, toute sa vie.


    Imagine Emilie, que nous vivions tous en équilibre sur le fléau d’une balance. Ce n’est pas si loin de la réalité, après tout… On peut, pour garder son équilibre, se tenir au milieu, les bras écartés, un pied de chaque côté du pivot central, en serrant fort les dents pour contenir le tremblement de ses jambes, et tenir ainsi le plus longtemps possible, en espérant que le vent ne soufflera pas trop fort.


    Mais Alex, lui, n’aime pas la prudence de l’immobilité. Il a choisi de courir sans cesse d'un plateau à l'autre afin de s’assurer en permanence de son équilibre, de le tester sans cesse, afin de ne jamais oublier combien il est précaire, fragile et illusoire.


    C’est ainsi qu’il se sent vivant.  « C'est fatiguant, mais enrichissant » pense t-il.


    Alexandre, lui, n’a jamais eu d’ambition. Il n’a pas éprouvé le besoin de tester l’équilibre fragile des choses. Il a senti très tôt qu’il fallait se contenter de faire partie du monde. Il a admis très vite qu’il était plus agréable et plus enrichissant de servir plutôt que de se servir. Il a  aimé d’emblée tout ce qui l’entourait.


    Et, s’il lui arrive de voler c’est uniquement en rêve. Et encore, pas très haut, afin de ne pas perdre de vue l’horizon. Il passe la majeure partie de ses journées, étendu dans l'herbe tendre de son pré, laissant la terre nourricière lui chatouiller délicatement la racine des cheveux.


    Certains jours, par beau temps, il détache son canot, amarré prés des berges de la mare aux canards, et il se laisse dériver, savourant le calme qui l'entoure.


    Il a son jardin, à lui. Il s’y sent bien, en parfaite harmonie avec la nature, entouré de son chien et de ses chats, fidèles en amour, comme en amitié.


    Il aime cultiver sa terre, mais il aime aussi les champs de coquelicots, les fleurs qui poussent dans les hautes herbes, et qui peinent à trouver le soleil.


    Il écoute le chant des grillons et celui des cigales. Il compare, sans choisir. Il lui arrive d’observer pendant des heures la longue procession des fourmis laborieuses, jamais rassasiées.


    Quand il lève les yeux, c’est pour adresser un salut amical aux voyageurs du ciel qu’il ne jalouse pas, et, quand il les baisse, c’est pour s’agenouiller et cueillir une fleur dont il enfile la tige entre ses lèvres en savourant longuement la sève entre ses dents.


    Il se dit que les plus belles choses sont à portée de main et qu'il suffit, simplement d'ouvrir les yeux pour les apprécier.


    Voila…


    Que penses tu de ces deux zygotos, Emilie ?


    Ils sont tous les deux sympathiques, dis, qu’en dis tu ?…


    Dur d’en choisir un, n’est ce pas ?


    -------------------------------@---------------------------------

    « Le vieil hommePour Jeannot.... »

  • Commentaires

    1
    eole1508
    Dimanche 1er Mars 2009 à 12:58
    coucou ce texte est super et ma reponse c'est un peu de julien et un peu d'alexandre
    mais je ne saurais pas choisir entre les deux ... enfin si les deux lol
    2
    LIL0U
    Lundi 2 Mars 2009 à 10:56
    Hum ! quel dilemme, là j'éprouve comme un sentiment de puissance, comme si j'avais droit de vie ou de mort sur les deux personnages, c'est étrange, surprenant, nouveau, etc... non je rigole ! Bon sérieux, aujourd'hui, c'est lundi, météo assez bonne, température stable, je dirai sans hésiter Alexandre.
    Bisous Julien.
    3
    starletteohara
    Mercredi 4 Mars 2009 à 22:21
    Quel dilemne ! C'est machiavélique ton histoire !
    Sauf que " ma balance" ne penche ni plus pour un ni plus pour l'autre ! Comme je suis gourmande, je veux les 2 ! Un pour se reposer et connaître la sérénité et l'autre pour s"envoler vers un tempérament fougueux ! La vie est ainsi faite, il faut savoir composer avec une palette différente, ne soyons pas obtus !
    4
    Julien Daumange Profil de Julien Daumange
    Mercredi 4 Mars 2009 à 22:25
    Bon, il est temps que je réponde à ces dames si partagées... lol...Choisisez moi !!!! Vous aurez ainsi les deux à la fois lol !!! Bisous et merci de vos commentaires sympathiques
    5
    Epicure
    Samedi 28 Mars 2009 à 11:01
    A chaque âge sa vie ! En un mot ou plutôt une phrase, profiter de la vie au moment présent !
    C'est là le seul opportunisme décent.

    J'ai adoré ce texte !

    Roland
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :